Guide

Méthodologie

Notre méthodologie de sélection des recommandations

12 juin 2023

Notre méthodologie de sélection des recommandations se décompose en 5 étapes.

Étape 1 : Le comité médical de Bleu procède à une identification préalable des dépistages et actions de prévention recommandés par les autorités sanitaires pour leur haut niveau de preuve scientifique.
Pour la France, il s’agit principalement de la Haute Autorité de Santé, de l’Institut National du Cancer, de Santé Publique France ou de l’Assurance Maladie

Étape 2 : Lorsque l’une de ces autorités indique qu’un dépistage (ou autre action de prévention) est préconisé pour un certain profil de patients, en l’absence d’interrogatoire ou d’examen clinique préalable, ce dépistage ou cette action de prévention est retenu comme “éligible” par Bleu. On parle souvent de “dépistage opportuniste”.

Étape 3 : Ces actions et dépistages font l’objet d’une “analyse des risques a priori”, consistant notamment à identifier les situations spécifiques dans lesquelles les proposer sur Bleu ne serait pas adapté, ou encore à anticiper la façon dont devra être gérée la découverte d’un résultat anormal pour s’assurer de ne pas prescrire un acte dont nous ne pourrions gérer convenablement les suites.

Étape 4 :  Un questionnaire spécifique est développé pour affiner les critères d’inclusion et d’exclusion des patients et un protocole est établi pour définir la prise en charge médicale en cas de résultat d'examen anormal.

Étape 5 : La qualité et la sécurité des soins font l’objet d’un suivi continu, au travers de l’analyse des réclamations et événements indésirables, mais aussi au travers d’une veille bibliographique permettant d’adapter nos arbres de décision. 


Quelques exemples

  • Etape 1 - Le dépistage du cancer du poumon par TDM (tomodensitométrie) n’a pas été introduit sur Bleu car il est - en France - encore en cours d’expérimentation.


  • Etape 2 - Le dépistage du cancer de la prostate requiert un examen clinique (toucher rectal) et une information exhaustive du patient avant la prescription du dosage des PSA : il n’est pas retenu par Bleu.


  • Etape 3 - Nous ne prescrivons pas de dépistage du cancer du col de l’utérus chez les femmes qui présentent certains symptômes tels que des saignements inhabituels.


Quelques implications liées à notre méthodologie

  • Si Bleu vous prescrit un dépistage, c’est qu’il est indiqué par les autorités de santé… En revanche, il est important de bien comprendre que si Bleu ne vous prescrit pas un dépistage, alors même qu’il est listé dans les dépistages possibles, cela ne veut pas dire qu’il n’est pas indiqué dans votre situation spécifique !

Exemple

Avec Bleu, une ordonnance de mammographie ne sera jamais prescrite à une patiente de moins de 50 ans. Pourtant, selon les antécédents personnels ou familiaux d’une personne donnée, ce dépistage peut être indiqué.

  • Si Bleu ne vous recommande aucun dépistage ou action de prévention, cela ne signifie pas qu’aucun dépistage ou action de prévention existant ne peut être pertinent dans votre situation.

Exemple

Vous avez plus de 50 ans et une prostate épaissie, il est probable que votre médecin vous proposera un dosage des PSA. Non disponible sur Bleu, ce dépistage ne vous sera pas proposé (sans compter que nous ne pourrons pas apprécier l’état de votre prostate à distance !).

☝🏻 Se voir recommander ou non des dépistages n’est en aucun cas une indication de son état de santé. En d’autres mots, ne pas se voir recommander de dépistage ne signifie pas être en bonne santé.

Également, avoir des résultats normaux aux dépistages ne constitue pas un blanc seing pour continuer à boire de l’alcool avec excès, à continuer à fumer ou à être sédentaire… 😉

Nos articles